Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Axones ou fibre nerveuse

C’est le prolongement du neurone qui conduit le signal électrique du corps cellulaire vers les zones synaptiques. Le long de l'axone, ce signal est constitué d'influx nerveux. Les autres prolongements du neurone sont les dendrites qui conduisent le signal des synapses au corps cellulaire. Néanmoins, la terminaison de l'axone est très ramifiée ce qui lui permet de contacter plusieurs autres neurones avec la même information. Au sein du système nerveux central, les axones se regroupent en faisceaux, alors que dans le système nerveux périphérique qui parcourt l'ensemble du corps, ils forment les nerfs.

Blessure ou lésion médullaire

C'est une lésion de la moelle épinière. Elle peut être due à une maladie ou à un choc traumatique (accident de la circulation, plongeon en eau peu profonde, chute de ski, vtt,..)

Ces lésions, peuvent perturber la communication entre le cerveau et le corps. La gravité des symptômes dépend de la région de la moelle épinière atteinte et de l’étendue des lésions. Elle entraîne une perte plus ou moins importante de la mobilité et de la sensibilité. La paralysie peut être partielle ou s’étendre à la totalité des membres et du tronc. Elle peut avoir pour conséquence soit une paraplégie soit une tétraplégie. Les messages que le cerveau souhaite transmettre aux fonctions motrices et sensitives ne passent plus ou passent mal. Si la lésion est complète, la paralysie touche toute la partie du corps située au-dessous de la lésion. Si la lésion est incomplète, une partie seulement de la moelle épinière est endommagée. Et, dans ce cas, une partie de la mobilité ou de la sensibilité peut être conservée.

Cellules souches 

C’est une cellule d'un type spécialisé capable de se multiplier en gardant le même patrimoine génétique.
Les cellules souches font l'objet de nombreuses recherches dans l'espoir de guérir des maladies aujourd'hui incurables.
Les études actuelles avancent sur les cellules souches embryonnaires (elles sont à la base de la constitution d'un organisme et sont capables de se différencier de n'importe quel type cellulaire de l'organisme) ; les cellules de schwann (présentes uniquement dans le système nerveux périphérique) ; les cellules olfactives, les cellules abdominales,...

Après prélèvement, les cellules sont mises en culture avant d'être utilisées en thérapie

Liquide céphalo-rachidien

Il s'agit du liquide qui circule (entre autre) dans le canal central de la moelle spinale. Il a pour fonction physique l'isolement électrique de la moelle spinale et permet le transport des neurotransmetteurs.

Lésion complète ou incomplète

On parle de lésion est dite "complète" ou "incomplète" : une lésion médullaire complète, entraîne une perte totale des fonctions en dessous du niveau de la lésion. A l'inverse, la lésion dite "incomplète est le fait d'une moelle épinière partiellement endommagée où certaines fonctions sensorielles et motrices restent intactes. L'échelle internationale "ASIA" permet aux professionnels d'établir de façon précise la paralysie du patient.

Paraplégie

C'est une paralysie plus ou moins complète des deux membres inférieurs et de la partie basse du tronc, portant sur tout le territoire situé plus bas que la lésion. Elle est due à une compression ou à une lésion de la moelle épinière au niveau dorso-lombaire.

Phase aigüe

On parle de "phase aigüe" dans les premiers mois suivant l'accident. Autrement dit, il s'agit de la phase initiale. Dans cette période, le corps réagit aux changement physiologiques brutaux entrainés par la lésion. Cette étape précède la phase dite "chronique" qui correspond à la stabilisation de la lésion.

Les objectifs de cette phase sont la prévention des nombreuses complications liées aux perturbations physiologiques extrêmement rapides qu’entraine la lésion médullaire et aux complications qui peuvent mettre en jeu le pronostic vital ou qui peuvent avoir des répercussions sur le processus de rééducation ou aggraver le pronostic fonctionnel. Durant cette phase, la gestion de différents problèmes est majeure (problèmes respiratoires, problèmes cardiovasculaires, …).

Phase chronique

Après quelques mois, la lésion se stabilise et le patient passe dans une phase chronique.

Physiothérapie

C'est une thérapie dont le but est d'améliorer la santé physique et de rétablir la motricité. Son objectif est donc de diminuer les douleurs mais aussi de restituer l’intégralité et la qualité des mouvements entravés par les algies, la maladie, les accidents, les paralysies et autres troubles tant organiques que fonctionnels. Elle se fonde sur des techniques très anciennes mais également sur des connaissances scientifiques plus récentes.
La physiothérapie consiste à traiter le corps humain par des massages, par des exercices de rééducation et de gymnastique médicale, par la mobilisation et les manipulations des articulations, des tissus mous et des organes. Elle repose également sur l’utilisation d’agents naturels tels que l'eau (hydrothérapie), la boue (fangothérapie), la chaleur (thermothérapie), le froid (cryothérapie) et l'électricité.

Rééducation - Réadaptation - Stimulation intensive

Rééducation : associée à la réadaptation, la rééducation consiste aujourd'hui en France (CF textes de la HAS de 2007) à stimuler les zones du corps encore actives.

Réadaptation : adaptation du patient à son handicap. Il s'agit de rendre le patient le plus autonome possible avec son handicap.

Stimulation intensive : réalisée dans quelques centres de nos pays voisins (Step by Step en Espagne / Max R Center en Suisse / ...). Ces centres proposent des exercices spécifiques qui visent une récupération des membres "endormis".

Tétraplégie

Il s'agit d'une atteinte de la moelle dans la région cervicale qui entraîne une paralysie du tronc et des quatre membres (paralysie des membres inférieurs et supérieurs). Elle rend difficile voir impossible la transmission des information du système nerveux vers les bras ou les jambes. Les séquelles peuvent être plus ou moins importantes en fonction de la localisation des atteintes vertébrales. Il s'agit d'une atteinte motrice qui peut être totale ou partielle, transitoire ou définitive. Cette atteinte motrice s'accompagne généralement de troubles sensitifs ou encore de troubles du tonus. La tétraplégie est également marquée par des troubles au niveau des cervicales qui peuvent entraîner des paralysies au niveau des muscles respiratoires, une fragilité respiratoire, voire une insuffisance respiratoire.