Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

 

Si cette traversée se fait en solitaire pour atteindre la victoire,
elle est portée par une équipe forte

De la sidération à l’action.

Quand la maman de Paul, mon amie depuis l’adolescence, m’appelle le 23 avril 2020, pour me prévenir de l’accident de son fils, la sidération est totale. Les heures qui suivent sont traversées par l’effondrement, la douleur, les questions, la peur. Les jours deviennent alors, suspendus à la réussite de l’opération puis à tous les espoirs d’avenir, que les combats quotidiens de Paul pourront nourrir.

En lien chaque jour, grâce à un groupe WhatsApp que sa maman crée, un formidable réseau de soutien, d’union d’amitié se met en place. Le témoignage, les encouragements ou la présence silencieuse de chaque personne tissent alors une connexion forte autour de Paul et de sa famille.

Mon engagement au sein de Vertical Combat est d’abord une réponse de cœur, mais aussi une réponse d’espérance. Pour que la force de l’amitié qui a engendré ce formidable élan, devienne demain la force des jeunes et des familles qui pourront être touchés si violemment dans leur quotidien, j’ai souhaité après la sidération être dans l’action. Aujourd’hui, à travers l’association Vertical Combat, je veux œuvrer aux côtés de toute l’équipe afin d’atteindre nos objectifs, pour que chaque évènement, chaque communication soit porteur de réussite et d’avancée pour soutenir les personnes touchées par des lésions médullaires.

 

Blandine Vernier
Présidente

Le 23 avril 2020

20h16, un message : « On part à Montpellier, en neurochirurgie Paul vient d’être emmené en hélicoptère après une chute, il est tombé sur la tête et ne peut plus bouger, je te tiens au courant pour le moment il est en état tétraplégie… »

Il a suffi d’un instant, d’une simple chute à vélo, pour que des vies basculent, celle de Paul, de sa famille… un véritable cataclysme. 

Commence alors un combat de tous les jours. Paul non seulement enfermé dans ce corps qu’il apprivoise, est resté six mois sans pouvoir parler à cause de la trachéotomie. Pourtant Paul se bat, croit que tout est possible et qu’il retrouvera l’usage de ses jambes, il nous insuffle tous les jours ce courage aussi exceptionnel que son combat. Il nous donne de l’espoir et grâce à lui notre vie a changé, notre regard a changé sur le monde et sur ce que veut dire, vivre.

Quelqu’un m’a dit un jour :  qu’as-tu fait aujourd’hui pour changer le monde ? Paul a changé le mien et je voudrais changer le sien et celui d’autres dans son cas.

2.000 personnes chaque année en France se retrouvent dans un état de paralysie. Mais rien n’est figé, tout est possible. Donnons-leur l’espoir.

Yasmine Bahri-Domon
Secrétaire générale

Le jour où la vie bascule

Un appel que je loupe. Un message laissé sur mon portable par Vincent, le papa de Paul. Le ton est inhabituellement grave, chargé d’émotion et la nouvelle accablante. 
Dans les semaines et les mois qui suivent, la tétraplégie devient une réalité palpable et les difficultés du quotidien de Paul semblent abyssales. Néanmoins en haut de la montagne apparaît une lueur d'espoir.
Pour les lésions médullaires les récupérations spontanées restent malheureusement l'exception mais il s'avère que la recherche médicale s'active à travers le monde pour que le handicap ne soit plus une fatalité. L'apport des soutiens publics est variable et cette recherche dépend encore fortement de l'engagement associatif.
Inspirées par les parents de Paul, des énergies, des compétences diverses se sont rassemblées pour que le soutien devienne une action concrète, Vertical Combat.
Mon engagement répond à ce besoin de soutenir une famille d'amis mais plus largement d'apporter à Paul et tous les jeunes lésés médullaires la possibilité d'améliorer sensiblement leur vie et d'élargir leur horizon sans limite de perspective.

Emmanuel Tisserant
Trésorier